Journal intime d'une fille tourmenté

25 mai 2018

24 mai 2018, minuit.

"Envie d'etre mauvaise.. De faire des betises. De tout foutre en l'air, les progrès, la sécurité. Envie de tout perdre, de tout bousculer. Marre d'etre parfait, de bonne volonté. 

Je veux te suivre dans les tenebres. Te tenir la main et marcher vers la fin. Sombrer dans la nuit, pourvu que ce soit avec toi. T'embrasser pendant que tout s'écroule autour, et qu'il ne reste que nous. " 

Cette citation que j'avais trouvé sur insta resume parfaitement ce que je ressentais. Je voulais jouer peu importes les consequences qu'aller avoir ce jeu. Je voulais profiter et decouvrir enfin mon corps et oublier completement ce fichu coeur. Oublier les blessures qui s'y trouve. Et tu allait me permettre cela. 

Mais ne suis je pas aller trop vite? Est tu vraiment la personne adapté pour cela? Puis je te faire confiance? 

Quand les photos ont fuité P m'avait prevenu qu'il avait été ivre et qu'il avais laissé ton telephone sans surveillance. Ce fameux telephone sur lesquel se trouvait les photos bien sur. Bien sur ca n'a pas manqué. Mais meme malgré ca il est resté, il me soutenait, prenait de mes nouvelles. Et meme lorsque toutes ces couilles externes de lui me sont tombé sur la gueule, il restait là à me soutenir alors qu'il n'avait pas à le faire. Lui et moi devait être seulement sexuel mais non il a toujours été la pour moi. 

Puis est arrivé cette fameuse soirée. C'etait la premiere feria de l'année et je devais affronter tous nos amis. Il n'etait pas là mais T etait là. C'était lui qui m'avais emmené. On avait decidé de s'y rendre pour faire fermer la gueule à toutes ces langues de putes qu'on trouve un peu partout et pour montrer que l'on reste souder malgré tout. Finalement la soirée ne s'est pas passer comme voulu, c'etait encore trop tot pour T. Et il n'a pas su faire abstraction de tous ces "on dit". 

Cette soirée m'a appris que c'etait P qui avait montré les photos quand il était bourré au foyer du rugby et non du foot (ce qui m'arrange ce qui signifie que plus d'inconnu ont vu mes photos et moins de personnes de la bande). Et aussi qu'il faut vraiment que j'arrete de tapé dans les murs en pierre quand je suis enervé sur quelqu'un et que je suis ivre. Ce qui est etonnant c'est que meme apres cette nouvelle, je n'en ai a aucun moment voulu à P. Je ne sais pas si c'est parce que je m'en doutais ou parce que ce qu'il avait fait à coté pour moi été beaucoup plus important par apport ca. Mais je pense que le fait qu'il ne se rappelle plus de rien et qu'il ait l'air sincere y joue aussi. A ce moment là, je n'ai jamais doutait de sa sincerité. Mais bien sur les choses mauvaises se repettent toujours. 

Par la suite j'ai commencé à entretenir une relation de plan cul regulier comme on dit de nos jours. Il vient chez moi quand peut et une seule regle compte: "Aucun tabous, seul le plaisir compte". Ce qui signifie que l'on peut parler de nos idées ou nos fantasmes les plus tordus et ne jamais avoir honte de quoi que ce soit. Nous ne sommes pas exclusif mais l'autres doit toujours rester la priorité et ne jamais passer apres une autre personne et on tient au courant l'autre quand il se passe quelque chose. Mais a coté de cela, il se passe quelque chose qui n'est pas très commun dans un simple plan cul. On parle de ce que l'on ressens (pas entre nous, ca c'est completement exclu aucun sentiment entre nous) mais de nos peurs, notre tristesse, nos ex, nos problemes.. On parle de la vie, de notre avenir, de nos cours de tout sans aucun tabous. Et tu es si sincere avec moi. 

Je parle et est deja embrassé d'autres garcons que toi (meme si ce n'est pas la question ici). Je crois que ca ne te plait pas. Tu penses peut etre que je vais te mettre de coté pour quelqu'un d'autres. Mais tant que tu m'apportes ce que tu m'apportes je ne te rejetterai pas P. 

Le probleme c'est que depuis quelques jours, je doutes. Est ce que je peux vraiment te faire confiance. Mon amie m'a dit que tu avais encore parlé de moi, de nous une fois ivre au foyer du foot. Cette fois tu n'en as parlé qu'a une seule personne je crois. Tu aurais parlé de truc tres personnel que seul toi devant savoir. Des choses qui me sont arrivé et dont j'ai très honte. Quand je t'ai dis que je voulais tout arreter tu avais l'air de pas bien le prendre, que ca te peiner. Pourtant je ne suis qu'une fille sur une longue liste. Tu t'es excusé encore et encore, m'a promis que tu n'avais montré aucunes preuves. Que tu allais nier et dire que tu avais mentis quittes à passer pour un con. Comme tu l'as dis tu es toujours la pour moi. Mais qui dois je croire? Tous tes amis qui disent que tu n'es qu'un seducteur qui traitent les femmes pour de simple objet sans meme connaitre le mot respect, et a qui ont ne peut pas faire confiance. Mes amies qui me disent que je devrais tout arreter avec toi. Ma tete qui me dit que tu n'aurais jamais pu faire sa intentionnellement alors que tu es le premier a m'appeler en face time quand ca va pas ou que j'ai une nouvelle a te dire. Qui fait 2 heures de routes et se leve à 5h pour embaucher à 9h simplement pour venir passer une nuit avec moi. 

Tu ne ressembles pas au seducteur et aux histoires qui raconte sur toi. Tu as beau avoir enchainer les filles et draguer tous ce qui bougent comment se fait il que tu ne parles a aucunes autres filles alors que tu en as le droit. Pourquoi le mec qui ne veut pas d'attachement me prend toujours dans ses bras la nuit quand il se reveille alors que je lui ai dis que je n'etais le genre de fille a dormir dans les bras des mecs. Pourquoi est il aussi doux et a mon ecoute alors? Pourquoi ne me juge t il jamais? Tant de questions en suspens encore aujourd'hui. 

 

Posté par Journaldu22mars à 03:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 mai 2018

22 mai 2018, minuit

Est ce que j'ai tous mis en l'air? Est ce que je viens de faire la pire erreur de ma vie? Puis je lui faire confiance? Quel est la vraie face de P? 

Il y a un mois alors que j'etais encore avec T, une connaissance faisant partie de notre groupe d'amis est venu me draguer. Il est tous ce que je desirais. Il etait magnifique, brun, barbu, plus agée, musclé, avait confiance en soi et parler avec aisance. Il avait la reputation d'etre un dragueur avant d'etre tombé amoureux d'une fille qui lui brisa le coeur. Depuis il n'etait jamais vu vraiment accompagnée et voilà qu'il s'interessait a moi. Moi la fille banale, pas tres à l'aise avec les autres, qui parle trop et est parfois ennuyeuse. Comment se fait il qu'un homme de son prestige soit si interessé par moi, charmer par mon corps, mes courbes que je deteste pourtant tant. 

Comment est ce que j'aurais pu lui resister? Il est à cette soirée, seul, et veut que je l'y rejoingne. Je resiste, repousse ses avances, il insiste et je continue de resister pour T pourtant cela me plait. Cela me flatte, j'ai envie de repondre à ses avances, je ne desire. Manque de peau, T voit ses messages. Voit l'insistance d'un homme qu'il aurait pu voir comme un copain, il se sent trahis. Je le rassures lui dit que je vais coupé court à la discussion, pourtant lorques le moment est venu de lui dire de ne plus jamais me parler, je n'en ai pas la force. Cette homme m'intrigue j'ai besoin d'en savoir plus, de decouvrir ce qui se cache derriere son masque. Les rumeurs sont elles vraies? Et il seulement un grand seducteur et un très bon coup. Au debut je reste distante, j'observe juste. Je ne repond pas vraiment à ses avances, j'esquive ses tentatives. Mais plus je decouvre ce qui se cache derriere plus il me plait. Il ressens les memes choses que moi, c'est seulement un homme trahis par une femme. Une femme avec qui il se voyait faire sa vie, la premiere femme qu'il a aimé. Comme moi et G, mais elle l'a quitté pour aller s'amuser. Les jours passent à echanger, on parle de tous. De nos desires, nos envies, nos souffrances, nos amours, nos peurs. Il n'y a aucun tabous entre nous, on peut parler de tout. Une seule regle. Ne jamais tomber amoureux de l'autre.

Apres des journées et des journées à echanger qui se sont transformer en semaines, je me lache enfin. Je reponds a ces photos par la meme chose, je pense pouvoir lui faire confiance. Ce n'est dans notre interet a aucun de nous deux de se faire demasquée. A coté de cela, T me prend la tete toute la journée. Il me reproche chacun de mes actes ou de mes gestes. Ne supportes plus ma facon de faire, et ne supportes plus la personne que je suis. Pourtant il m'aime, je le vois. Il est fou de moi, il est pret a tous pour moi. Mais il souffre, je le vois. Je sais que je dois me separer de lui mais je ne peux pas, il fait partie de moi. Est avec moi tous les jours, depuis bientot 2 ans. Est ce que j'existe au moins sans lui? Je ne vois plus mes ami(e)s, ne leurs parle plus, ne connait plus leurs histoires. Je vis au travers de T alors comment sortir de cette prison que l'on s'est construit au fur et a mesure? 

D'un coté il y a T qui m'aime de facon inconditionnel mais à qui je n'arrive pas à lui donner ce qu'il veut.. mon amour. Puis il y a G, mon premier amour qui hante mes pensées jours après jours mais pour qui je suis seulement un coup de foudre physique. Et enfin voila que P fait son apparition, avec lui c'est seulement le plaisir sans tabous, sans conditions. Puis il m'ecoute. Me voilà perdue dans ma vie. Voila que les jours passent et que je continue de SURVIVRE. 

Puis arrive ce jour. Cela faisait plusieurs semaines que je parlais à P, et je savais qu'il posedait des photos de moi. Il aimait les regarder quand il se retrouver seul comme il me disait. Comme tous les jours, j'etais à l'appartement avec T. J'etais en haut dans le lit et il etait juste en bas sur le canapé. Voila que je recois un message de mon amie d'enfance me demandant si je lui avais cacher un truc important et que je pouvais tous lui dire. L'incomprehension me vient. Est ce que ca se sait? Puis une boule dans ma gorges se forme lorsque T me dit qu'on lui a dit quelque chose et veut savoir ce que c'est. Je descend il me demande si c'est vrai que j'ai envoye des photos à P. Tous d'abord je nie tout, comme m'avait dit de faire P. Puis je craque. Je lui dit absolument tout. Je lui dit que je ne peux pas etre avec lui, que je ne veux pas etre avec lui. Que j'en aime un autres, que je ne veux absolument pas faire ma vie avec lui et que j'ettouffe a passé mes journées enfermé avec lui dans ce putain d'appart. S'ensuit les pleurs, les larmes, les explications, les calins mais aucun cris. Meme apres la trahison que je lui ai faites, T ne m'a jamais crier dessus. Il n'a jamais levé la voix, ne m'a jamais insulté ou critiqué. M'engueulait quand je lui disais que je n'etais qu'une salope qui ne le meritais pas et continuer de m'elever au rang de déesse. 

Meme apres tout ca, T est resté l'homme parfait et aimant qu'il a toujours été. Alors oui il n'a pas toujours tous fait comme il fallait, oui il m'a blessé parfois. Mais il m'a toujours aimer. Et je n'ai pas su aimer et merité l'homme que tu etais. Encore aujourd'hui je m'en veux de lui avoir fait autant de mal et de pas avoir su prendre le temps, et ne pas avoir fait les choses correctement. Mais je tient reellement à cette homme, il a probablement été l'homme qui a le plus comptais dans ma vie. Mais je n'ai pas su etre a la hauteur de cette amour. Oui je suis une detraqué sentimentale. Et j'ai brisé un homme de plus. Je suis desolé. 

Posté par Journaldu22mars à 00:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 mai 2018

21 mai 2018, maman

Maman.. tu m'as laissé un 22 mars. Je n'avais pas encore 5 ans et tu as arreté de te battre. J'ai grandi sans toi, sans presence maternelle. Comment peut on devenir une femme sans en avoir une à ces cotés? Tu aurais du etre la pour m'apprendre à me maquiller, à gerer mes premieres regles et ne pas avoir à le cacher pendant des mois, tu aurais du me parler de garcon , m'aider à faire mes devoirs. Mais non à la place de ca, tu m'as laissé seule avec toutes mes questions, mes interrogations sur la vie, et me laissé me tourmenter à avoir de fichus souvenir de toi. 

Je crois que appart la solitude, le plus dur c'est l'absence de souvenirs. Les seules images de toi sont quand tu m'avais dis non au supermarché quand je voulais les fameux paquets surprises qu'il y avait au bout des caisses. Il y en avait des roses pour les filles et des bleus pour les garcons. Je me rappelle aussi etre dans la poucette avec toi au zoo avec toi qui me pouser. Et encore je n'arrive pas a savoir si c'est un réel souvenir ou c'est juste parce qu'il y a les photos de cette journée et que donc je me suis inventée ce souvenirs. 

Pourquoi j'ai l'impression de ne meme pas savoir qui était ma mere. Tu etais prof d'histoire au college ca je le sais. Et je suis persuader que tu etais une prof merveilleuse. Madame C et madame L m'ont parlé de toi avant que je partes du college, apparemment tu parlais souvent de moi et ma soeur. Tu devais etre une mere aimante, mais meme ca je n'en suis pas sur puisque je m'en souviens pas. Est ce que je devrais en vouloir a ma soeur d'etre plus agée et de s'en souvenir ? Et ce que j'ai droit d'etre jalouse de toutes ces personnes qui ont pu les connaitre? 

Est ce que j'ai droit de t'en vouloir de m'avoir abandonne? J'ai l'impression d'etre perdue dans ma vie depuis que je suis en 5eme. Est ce que ca aurait été plus simple si tu avais été la? Est ce que tu aurais pu me guider? M'epauler? Est ce que j'aurais été differentes? Ca j'en suis persuader. Est ce que j'aurais pu etre une meilleure personne? Quelqu'un qui ne fait pas souffrir les gens qui tiennent à moi? Quelqu'un qui croit en l'amour? Tant de questions qui resterons à jamais sans reponses. 

Je suis desolé maman. Desolé de ce que tu peux voir depuis la haut. Je suis sur que cela doit te degouter, peut etre que tu veux meme plus me regarder de là haut enfaite. Tu as peut etre raison. Je suis desolé de t'en avoir autant voulu et avoir tant de fois rejetter la faute sur toi, ou plutot sur ton absence. Je suis desolé de pleuré pour mon ami JC maintenant quand je vais mal. J'espere que tu prend bien soin de papi, tonton et JC. 

Vous manquez, je vous aimerai toujours. 

Posté par Journaldu22mars à 06:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 mai 2018, 5h du mat'

A partir d'aujourd'hui je vais ecrire mon journal sur ce blog. Il va contenir mes pensées les plus intimes donc si tu n'es pas pret a lire ce qu'il se passe dans ma tete je te demanderai d'aller autre part car je ne vais pas dire que de jolies choses. Et je ne serais pas responsable de ce qui se passe apres. 

Encore une fois la nuit est tombée depuis un moment, plus personne n'est connecté à l'heure qu'il est et je me retrouve seule face à mes pensées les plus durs, à mes souvenirs, mon passé, mes sentiments.. Je viens de refaire cette putain de connerie, je lui ai renvoyé une invitation.Cela fait bientot 7 mois que je ne lui ai pas adressé la parole. 7 mois qui lui on permit de probablement construire une belle petite vie avec sa jolie petite copine parfaite; alors que moi pendant ce temps tous est partie en couille.

J'ai fait du mal à T. Ca allait faire 2ans que T était avec moi, il m'aimait. T était le petit ami parfait, il etait parfait physiquement, il etait gentil, attentionné, s'entendait avec tous le monde. Il aurait été pret à tous pour moi, il supportait mon caractere de merde, me soutenait, et meme si je fuie en permanence mes responsabilités il était toujours la pour moi. Mais le probleme c'est que chaque fois que la nuit tombe et que je ferme les yeux, ma derniere pensé avant de m'endormir n'est pas pour lui.

Cela fait 5 ans que je ne passe pas une seule journée sans penser à G, ca a été mon premier amour. Et probablement le seul. Enfin le seul VRAI amour. On s'est rencontré au college et on est tombé amoureux. On est sortis ensemble trois semaines mais il m'a largué parce qu'à cette époque je n'etais qu'une pauvre gamine completement idiote. Mais voila depuis on se cherche, il se joue de moi. Couche avec moi un jour et disparait le lendemain. M'oublies le temps qu'il est avec une autre et reviens me parler quand il est seul. Vous devez vous dire que c'est un con, mais voila je suis tombé amoureuse de ce con. Et depuis il est ancré en moi et je n'arrive plus a m'en defaire. Et pourtant j'ai bien essayé, enfin peut etre pas assez finalement. Ok j'ai essayé de l'oublier avec d'autres personnes mais ce n'est peu etre pas la bonne facon finalement. Comment doit on savoir comment oublier une personne alors que l'on ne sait meme pas comment on s'est retrouvé completement epris de celui la. Si vous avez une reponse je suis preneuse mais je crois bien que seul le temps peut permettre cela. Mais combien de temps? 5 ans? 10 ans? 20 ans? combien encore d'année vais je devoir encore attendre avant de ne plus passer chaque journée en pensant à lui, à ne pas m'endormir en me faisant des scenarios dans ma tete où on se retrouve, où on est enfin ensemble. 

Posté par Journaldu22mars à 05:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]