"Envie d'etre mauvaise.. De faire des betises. De tout foutre en l'air, les progrès, la sécurité. Envie de tout perdre, de tout bousculer. Marre d'etre parfait, de bonne volonté. 

Je veux te suivre dans les tenebres. Te tenir la main et marcher vers la fin. Sombrer dans la nuit, pourvu que ce soit avec toi. T'embrasser pendant que tout s'écroule autour, et qu'il ne reste que nous. " 

Cette citation que j'avais trouvé sur insta resume parfaitement ce que je ressentais. Je voulais jouer peu importes les consequences qu'aller avoir ce jeu. Je voulais profiter et decouvrir enfin mon corps et oublier completement ce fichu coeur. Oublier les blessures qui s'y trouve. Et tu allait me permettre cela. 

Mais ne suis je pas aller trop vite? Est tu vraiment la personne adapté pour cela? Puis je te faire confiance? 

Quand les photos ont fuité P m'avait prevenu qu'il avait été ivre et qu'il avais laissé ton telephone sans surveillance. Ce fameux telephone sur lesquel se trouvait les photos bien sur. Bien sur ca n'a pas manqué. Mais meme malgré ca il est resté, il me soutenait, prenait de mes nouvelles. Et meme lorsque toutes ces couilles externes de lui me sont tombé sur la gueule, il restait là à me soutenir alors qu'il n'avait pas à le faire. Lui et moi devait être seulement sexuel mais non il a toujours été la pour moi. 

Puis est arrivé cette fameuse soirée. C'etait la premiere feria de l'année et je devais affronter tous nos amis. Il n'etait pas là mais T etait là. C'était lui qui m'avais emmené. On avait decidé de s'y rendre pour faire fermer la gueule à toutes ces langues de putes qu'on trouve un peu partout et pour montrer que l'on reste souder malgré tout. Finalement la soirée ne s'est pas passer comme voulu, c'etait encore trop tot pour T. Et il n'a pas su faire abstraction de tous ces "on dit". 

Cette soirée m'a appris que c'etait P qui avait montré les photos quand il était bourré au foyer du rugby et non du foot (ce qui m'arrange ce qui signifie que plus d'inconnu ont vu mes photos et moins de personnes de la bande). Et aussi qu'il faut vraiment que j'arrete de tapé dans les murs en pierre quand je suis enervé sur quelqu'un et que je suis ivre. Ce qui est etonnant c'est que meme apres cette nouvelle, je n'en ai a aucun moment voulu à P. Je ne sais pas si c'est parce que je m'en doutais ou parce que ce qu'il avait fait à coté pour moi été beaucoup plus important par apport ca. Mais je pense que le fait qu'il ne se rappelle plus de rien et qu'il ait l'air sincere y joue aussi. A ce moment là, je n'ai jamais doutait de sa sincerité. Mais bien sur les choses mauvaises se repettent toujours. 

Par la suite j'ai commencé à entretenir une relation de plan cul regulier comme on dit de nos jours. Il vient chez moi quand peut et une seule regle compte: "Aucun tabous, seul le plaisir compte". Ce qui signifie que l'on peut parler de nos idées ou nos fantasmes les plus tordus et ne jamais avoir honte de quoi que ce soit. Nous ne sommes pas exclusif mais l'autres doit toujours rester la priorité et ne jamais passer apres une autre personne et on tient au courant l'autre quand il se passe quelque chose. Mais a coté de cela, il se passe quelque chose qui n'est pas très commun dans un simple plan cul. On parle de ce que l'on ressens (pas entre nous, ca c'est completement exclu aucun sentiment entre nous) mais de nos peurs, notre tristesse, nos ex, nos problemes.. On parle de la vie, de notre avenir, de nos cours de tout sans aucun tabous. Et tu es si sincere avec moi. 

Je parle et est deja embrassé d'autres garcons que toi (meme si ce n'est pas la question ici). Je crois que ca ne te plait pas. Tu penses peut etre que je vais te mettre de coté pour quelqu'un d'autres. Mais tant que tu m'apportes ce que tu m'apportes je ne te rejetterai pas P. 

Le probleme c'est que depuis quelques jours, je doutes. Est ce que je peux vraiment te faire confiance. Mon amie m'a dit que tu avais encore parlé de moi, de nous une fois ivre au foyer du foot. Cette fois tu n'en as parlé qu'a une seule personne je crois. Tu aurais parlé de truc tres personnel que seul toi devant savoir. Des choses qui me sont arrivé et dont j'ai très honte. Quand je t'ai dis que je voulais tout arreter tu avais l'air de pas bien le prendre, que ca te peiner. Pourtant je ne suis qu'une fille sur une longue liste. Tu t'es excusé encore et encore, m'a promis que tu n'avais montré aucunes preuves. Que tu allais nier et dire que tu avais mentis quittes à passer pour un con. Comme tu l'as dis tu es toujours la pour moi. Mais qui dois je croire? Tous tes amis qui disent que tu n'es qu'un seducteur qui traitent les femmes pour de simple objet sans meme connaitre le mot respect, et a qui ont ne peut pas faire confiance. Mes amies qui me disent que je devrais tout arreter avec toi. Ma tete qui me dit que tu n'aurais jamais pu faire sa intentionnellement alors que tu es le premier a m'appeler en face time quand ca va pas ou que j'ai une nouvelle a te dire. Qui fait 2 heures de routes et se leve à 5h pour embaucher à 9h simplement pour venir passer une nuit avec moi. 

Tu ne ressembles pas au seducteur et aux histoires qui raconte sur toi. Tu as beau avoir enchainer les filles et draguer tous ce qui bougent comment se fait il que tu ne parles a aucunes autres filles alors que tu en as le droit. Pourquoi le mec qui ne veut pas d'attachement me prend toujours dans ses bras la nuit quand il se reveille alors que je lui ai dis que je n'etais le genre de fille a dormir dans les bras des mecs. Pourquoi est il aussi doux et a mon ecoute alors? Pourquoi ne me juge t il jamais? Tant de questions en suspens encore aujourd'hui.